Une Tunisie si tranquille …


« Ici, bienvenue au « All-incluse » : boisson, alimentation et accès au divers service de votre hôtel. N’oubliez pas le petit bracelet qui permet de vous identifier auprès de notre personnel ». Ha, la Tunisie : joie, espadrille, plage et méchouis grillés … mais qu’apporte le vent du bord de mer ? Un écho, faible, fragile que n’entendent pas ou prou de touristes … un murmure d’abord, qui devient de plus assourdissants en se rapprochant de certains centres urbains, proche de certains commissariats où le cri devenu râle semble rompre toute résistance … bienvenue au « All-incluse » tunisien sous Zaba : menottes, arrestation arbitraire ou encore sévices sexuels en tout genre. Oh bien sûr, cette formule est exclusive aux autochtones plutôt qu’aux étrangers. Ainsi, que cela soit un étudiant  trop proche des barbus ayant disparu depuis plusieurs jours et retrouvé mort suite à un accident de circulation, officiellement … car l’autopsie démontrera qu’il est mort d’une hémorragie … rectale du à l’introduction d’objets divers , ou encore de journalistes tabassés, intimidés en pleine rue avec confiscation/ destruction de leurs matériels … bref le parfait « All-inclusive » !

Imaginons donc un pays de 10 millions d’habitants, comportant au minimum 150 000 personnes destinées à assurer davantage la sécurité du régime plutôt que celle de la population : police antiémeute appelée BOP (Brigade à l’ordre public, bien que cela me fait penser aux clip-clops de mon enfance, sorte de lego géant, allez savoir pourquoi), garde républicaine, « tigres » du président (cagoulards l’entourant lors de ses sorties …. bref très populaire dans le coin voir l’aut’ Khadafou voisin et ses « amazones »), police, garde nationale, douanes, sûreté de l’État…

Et dire que certains souhaitaient envoyer durant les évènements de 2011 … l‘expertise française en maintien de l’ordre : avec 1,5% de la population travaillant dans ce « domaine » ( à titre de comparaison pour la seule police, cela représente 0,8% de la population en Tunisie contre … 0,2 % en France), le pays bénéficie d’un certain vivier ! Après la révolution, on peut dire que  le secteur semble connaître un certain passage à vide : disparition au carrefour, au rond-point et autres lieux de passage. Avant, où se trouvait un nombre incalculable d’agents, on peut dire que depuis le 14 janvier, un certain nombre manque à l’appel. A titre d’anecdote, devenir policier pouvait symboliser une aide pour gravir l’échelle sociale :  crainte de la matraque, de l’amende que suscitait l’uniforme, on ne devenait pas policier pour un salaire assez misérable (350 dinars … soit 175 euros et des pouzoufs) mais pour le pouvoir que la fonction offrait, d’autant plus que les bakchichs étaient la carotte… et autant vous dire que le régime semblait sélectif : allez, je ne vous fais pas attendre davantage pour mon anecdote : un jeune  que je connaissais, cherchait à s’extirper de la mélasse de sa condition paysanne car son avenir semblait bouché. Il passa entre les peignes de la sélection : examens médicaux à plusieurs reprises, tests physiques (pour devenir BOP en particulier), lettres de recommandations, appuis divers et surtout enveloppe destinée à faciliter l’embauche (environs 1000 dinars …. au bas mot)…

Les bakchichs lors de contrôle routier furent autant de sources d’amertumes qui demeurent encore de nos jours, et expliquent pourquoi au lendemain du 14 janvier, de nombreux policiers prirent le parti de se mettre à l’ombre (pour changer) durant plusieurs jours …. voire plusieurs semaines malgré les appels des ministres se succédant au poste – peu envié – de ministre de l’Intérieur (car comportant des risques comme des révoltes … internes, ha ! Si guéant en prenait de la graine). Depuis le mois de février, la police revient progressivement dans les rues, il est vrai, retour facilité par une situation sociale tendue et la crainte de nombreux pillages à travers le pays, alimentant une « grande peur » sur laquelle nous reviendrons une prochaine fois.

Publicités
Cet article, publié dans _bienvenue, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s