L’UMP et le Fhaine sont dans un bateau, Nicolas tombe à l’eau …


Quelle ignominie, quel scandale, quelle révulsion … quand on voit certains politiques français courant derrière quelques voix nauséabondes pour les prochaines élections, la nausée nous monte au nez … Que propose la France de Sarkozy pour aider un pays toujours présenté comme « ami » après sa glorieuse révolution  ? Si nous sommes déjà revenus sur les nombreux couacs (de MAM à Sarkoboillon) entre les deux pays, nous ne pouvons pas taire une colère sourde qui monte en nous : face à l’arrivé de 20 000 migrants tunisiens à Lampedusa, la France des Droits du blabla est bien pitoyable : elle s’offusque que l’allié italien lui demande de l’aide, refuse une prise en charge partagée et même comble de l’ignominie, par la  voix de Chantal Brunel souhaite « remettre les Tunisiens dans leurs bateaux » Tête à BrunelHaaaa Chantal, si son air pincé donnait déjà envie de lui mettre la tronche dans un plat d’harissa, ses propos donnent vraiment envie de la baffer. Comment peut-on tenir de si énormes inepties ? Être si éloignée de toute compassion humaniste, de tolérance de surcroît pour une élue  ? Elle est où la fraternité que doit porter chaque élu se réclamant de la République ? À moins que cela soit fait dans un but purement électoraliste : attirer les beaufs du Front Nazional …. Chantal Abjecte j’écris ton nom … ! Une nouvelle fois, j’ai – et beaucoup de personnes également – ont de plus en plus mal à la France, d’autant plus que l’actualité se rappelle encore à nous : hier un navire a coulé avec son bord 800 personnes, dont 200 sont toujours portées disparues … imaginons, la peur de ceux qui ont dû se débattre face à l’agitation des flots, coulant inexorablement, pensons aux mères serrant leurs enfants contre la chaleur de leurs seins malgré les coups de ceux cherchant à s’extirper du bateau en surcharge… alors Chantal on fait quoi des corps ? On remet les corps dans les bateaux de peur que ces pauvres hères encombrent nos cimetières ?

La solidarité tunisienne (collectes) au Sud

Pour enfoncer encore le clou, devant cette gestion calamiteuse de l’Union européenne face à une migration qui représente une goutte d’eau pour un ensemble politique de 450 millions de personnes, la Tunisie montre l’exemple. Bien qu’elle est du mal à ralentir cette émigration, sans doute en raison d’une corruption de douaniers et d’habitants locaux qui profitent d’un juteux marché (2000 € la traversée au bas mot), la Tunisie ne reste pas les barrières frontalières baissées face à un afflux 21 fois supérieur à celui de l’U.E. . Devant faire face à l’immigration de plus de 420 000 personnes fuyant les combats en Libye (combats accentués par … allez devinez qui), la Tunisie fidèle à sa réputation d’accueil, a ouvert ses frontières et doit gérer une population représentant 4% de sa population totale. A titre de comparaison, cela représenterait pour la France – à échelle équivalente, mais sans disposer des moyens de la 5e puissance économique mondiale – environ 2,6 millions de personnes…  De la sorte, des camps de fortune se sont mis en place à la frontière tuniso-libyenne, et certains réfugiés ont été même accueillis chez l’habitant. Des collectes menées par le Croissant rouge et toute une chaîne humaine se sont créées du Nord au Sud pour aider les Sahéliens, mais aussi aider leurs voisins Libyens. D’ailleurs, la question des petits écoliers réfugiés intéresse les autorités tunisiennes : des écoles vont accueillir des réfugiés dans les villes voisines, sans que se pose le coût/ gain/ intégration/ oracle de Madame Soleil – et que sais-je encore – qui bloquent les mesures européennes…. La rue tunisienne qui se félicite du rôle exemplaire de son pays se désole (une nouvelle fois) du manque de soutien de l’U.E. et en particulier de la France. Le pays de Voltaire a certes ouvert son chéquier pour des projets divers et flous lors de la visite de son ministre des Affaires étrangères (mais quelle en sera la réalité sur le long terme ?). Mais elle aurait pu davantage envoyer du soutien médical et militaire en Tunisie avec son rutilant porte-avion Charles De Gaulle, néanmoins elle a préféré utiliser ses moyens de l’autre côté de la frontière tuniso-libyenne … but business is business la démonstration d’un arsenal estampillé Dassault est bien plus porteuse pour la balance commerciale française que des biens humanitaires, mais pour les idéaux on repassera … .

Advertisements
Cet article, publié dans _bienvenue, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s