A vot’ bon coeur m’sieurs d’mes !


Oyez, oyez braves gens, la dame Nadine Morano est venue, nous l’avons vu et elle a vaincu les derniers doutes sur les a priori tunisiens sur la France qui se lève tôt …. Après avoir été chargée – avec ô combien de maladresse – de la famille, d’Internet ou des jeux vidéo sans en avoir la fonction, elle arrive en Tunisie. Pour localiser l’oiseau, souvenons de  ses envolées peu lyriques sur les valeurs puériles et guerrières de certains jeux vidéo et sa mise en scène – en famille cela va s’en dire pour miss UMP –  devant justement ces affreux jeux interdits au moins de 18 ans, dont elle semble pourtant apprécier les vertus avec ses enfants… mineurs. Bien qu’elle ait tenté une carrière musicale pour promouvoir son parti moisi (avec le fameux « lipdub » – à savoir grossier play-back créé par les Jeunes de l’UMP), en voulant changer « le monde » selon l’hardi slogan du spot .. Voyons comment elle le change en Tunisie.

Venu pour relancer, avec des gestes forts, une coopération franco-tunisienne au point mort après la calamiteuse affaire MAM-POM et consorts, que cela soit dans l’aide de la police de Ben Ali à « maîtriser » les manifestants de décembre 2010 ou encore les affaires immobilières louches signées durant le règne de Zaba et dont profita une grande partie de la classe politique française… Morano come back, elle arrive avec ses prérogatives de ministre chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle… et promet de changer le monde… Les Tunisiens émerveillés, attendent des gestes forts du principal partenaire économique de leur pays : en effet, au côté des entreprises françaises implantées en Tunisie pour des raisons de coût de main d’oeuvre et de proximité de marché, des nombreuses écoles/ collèges/ lycées français accueillent Français, Tunisiens, binationaux et Européens, donnant à la France  une place d’acteur de premier plan pour la Tunisie de demain…

Tu es bien seule à "rire ..." Castafiorano !

Donc Dame Morano, qui ressemble vraiment à s’y méprendre à ces dames seigneuriales, même coup de menton impérial, cheveux blonds comme le blé, daigne s’intéresser à ce petit fief sous suzeraineté française, la Tunisie… mais quoi ? Le marquis n’est plus ? Il a été chassé par d’affreux gueux et autres vilains ? Diantre, faite sonner le tocsin l’émotion populaire a emporté notre fidèle vassal ?! Et l’exagération n’est pas de trop dans cette mise en scène guignolesque : qu’offre la France, bien amoindrie par les frasques des Sarko(boy, girl) et consorts pour aider un pays qui n’est « au sud de la Méditerranée que par la géographie » (dixit Bourguiba) ? Des promesses d’aides mirobolantes pour que le développement des deux pays puisse se faire sur de nouvelles bases ? Afin que l’essor économique de l’un profite à l’autre ? Freine une immigration illégale, bien souvent tragique sur cette mer si bleue, mais si dangereuse ? Rapproche les peuples et tente un pont symbolique entre les deux rives de la Méditerranée ? Voire même, comme le propose certains universitaires, propose à la Tunisie, non pas d’être un partenaire privilégié, mais devenir membre de l’Union Européenne ????

Que nenni voici ce que sort la dame de son escarcelle gouvernementale : un partenariat pour aider à la  Tunisie à former ses jeunes… quelle bonne idée, car la formation professionnelle en Tunisie manque cruellement de moyen, et non pas de bras, mais d’une formation répondant aux attentes des entreprises et bassins industriels, qui ayant besoin d’ingénieurs à tout autant besoin d’ouvriers qualifiés. La France qui est un acteur majeur dans la formation professionnelle, n’ayant pas peur de revendiquer cette place que bien des pays lui envient, notamment les pays en développement manquant cruellement de main-d’œuvre très qualifiée, a la possibilité d’exporter son savoir-faire dans ce domaine …  exportation d’autant plus présentable que celle de vendre des armes ou de se faire connaître par les gesticulations de son président. Ainsi, Nadine arrive à Tunisie est propose… roulement de tambours de créer …. 17 emplois pour un montant de          70 000 euros !! Attention, sonnez les trompettes, appelez les médias, oui vous avez bien lu dix-sept emplois !!!!! Quelle générosité de la part de la 5e ou 6e puissance économique mondiale !!!!! Je m’en étrangle du clavier …. vraiment si avec ça la Tunisie ne déplie pas le tapis rouge …. Au lieu de proposer la mise sur pied d’une large, généreuse formation d’une scolarisation professionnelle à l’étranger, basée sur des échanges d’enseignants et la constitution de lycées professionnels binationaux, après les lycées généraux par exemple. Cet acte revaloriserait la filière tant en France (pour les enseignants devenant des formateurs), mais aussi en Tunisie auprès d’enseignants qui pourraient partager leurs expériences avec leurs homologues français et développer une vraie politique industrielle sur les deux bords de la Méditerranée… Enfin, ce voyage, vite oublié de la part de la Tunisie est vraiment à la hauteur d’un gouvernement français qui ne sait plus quoi faire pour mépriser ses éventuels partenaires… quelles lamentables gesticulations.

Publicités
Cet article a été publié dans _bienvenue. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour A vot’ bon coeur m’sieurs d’mes !

  1. Annie dit :

    ben nous n’avons pas été informé de ces faits en France, faut dire que ces jours-ci une autre actualité prime sur tout le reste. Il me semble aussi que la Tunisie n’a plus l’air de faire les unes des médias ni des blogs… ça n’interesse plus personne.
    Et donc vous en savez plus vous sur ces aspects de notre gouvernement que nous sur le territoire…
    Ce fut… ou est-ce encore possible ? un projet qui m’a semblé évident : le rapprochement des deux rives de la méditerranée ; nous avons aussi un passé, un présent, un futur forcément en commun, plus des fois qu’avec certains pays de l’Europe de l’Est (sauf pour l’Allemagne qui est plus tournée vers l’est).
    Quant à un coup pour une formation, alors que justement vous avez, me semble-t-il « trop » de jeunes formés qui se retrouvent sans avenir… cela vous consolera-t-il si vous savez qu’en Espagne ou en France pour les jeunes c’est pareil.
    le problème est « la mode » du libéralisme qui donne plus d’importance au flux du fric qu’au bien être des Humains, thèse tenue comme inchangeable par des partis qui se disent de gauche… et après on nous parle de populisme à longueur de média si on le conteste

  2. Yomkon dit :

    Nous avons changé de régime, la France n’a pas compris que nous n’acceptions plus les « cacahuètes ». Toi yen à gentille madame, mais toi yen a repartir d’ou tu viens. La propositions extremement généreuses est à la limites de l’insulte. Passé Colonialiste Français…quand tu nous tiens. Personnellement je pense que nous n’avons rien à attendre des pays du nord (depuis le temps nous le saurions). Si nous devons cooperer avec de grandes puissances nous devrions tenter la Chine, le brésil….la distance aujourd’hui n’est plus un problème.

  3. Annie dit :

    Yomkon : vous voulez que personne que des Tunisiens ne s’interessent à la Tunisie ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s